Excerpt for L’Amour à table : récit SM lesbien by , available in its entirety at Smashwords

This page may contain adult content. If you are under age 18, or you arrived by accident, please do not read further.

L’Amour à table © 2017 Giselle Renarde


Tous droits réservés.


Ceci est une œuvre de fiction. Des noms, des lieux, des personnages et des incidents sont soit le produit de l'imagination de l'auteur ou sont utilisés fictivement, et toute ressemblance avec des personnes réelles, vivantes ou décédées, des organisations, des événements ou des lieux est purement fortuite. Tous les caractères sexuellement actifs dans ce travail sont de 18 ans ou plus.


Ce livre est en vente à un public adulte. Il contient des scènes explicites et du langage graphique qui peut être considéré offensant par certains lecteurs.


Conception de la couverture © 2017 Giselle Renarde

Première édition 2017

Traduction de l’histoire « Apron Strings and Wedding Rings » de Giselle Renarde.


Récit SM lesbien :


L’Amour à table

de

Giselle Renarde

 

 

Tout devait être parfait.

Avant leur mariage, Rae avait toujours dit que rien ne changerait si elles s’étaient mariées légalement, mais Wendy était prête à prouver que ce n’était pas le cas.

Wendy et Rae étaient enfin mariées. Il était donc temps de s’habiller comme femme au foyer des années 50

Quand Rae est rentrée ce soir-là, elle a regardé Wendy dans sa tenue de « June Cleaver » et elle a quitté la cuisine en riant.

Je me trouve dans la mauvaise maison ?, elle a demandé. Excusez l’intrusion, madame.

Madame ?, a répondu Wendy, en roulant le mot comme une cerise dans sa bouche. J'aime ça.

Rae riait encore quand elle est rentrée encore une fois dans la cuisine. « Sérieusement, qu'est-ce qui se passe ici ? T’es soudainement une des femmes de Stepford? »

Ses yeux scintillaient, mais Wendy pouvait bien voir la flamme du désir qui brillait sous cette lumière de surface.

Tu dois admettre que tu ne peux jamais résister à une femme dans un tablier rose, a dit Wendy

Rae l'a appuyé contre le comptoir alors que Wendy faisait une petite pirouette.

De belles perles, Rae a dit dans une voix narquoise. Si toi t’es June Cleaver, où est « le Beaver »?

À toi de me dire, Wendy a répondu en faisant un clin d'œil.

Ses hanches oscillaient alors qu'elle s'avançait vers le four. Clic-clic-clic. Talons sur le sol. En allumant la lumière du four, elle s’est penchée pour regarder.

Miam ... le jambon sent délicieux, Rae a dit. Jambon avec pommes de terre?

Jambon et pommes de terre, oignons rôtis et carottes.

Ben ouais!

Le pied de Rae tapotait contre le sol de la façon dont un chien ferait si vous grattez derrière son oreille.

Wendy a éteint la lumière et entouré ses bras autour de Rae, reposant sa tête sur l’épaule forte et protectrice de sa femme. Elle appuyait ses seins contre ceux de Rae. Elle portait un cardigan mauve sous son tablier, et une robe en pastel avec de petites rayures jaunes sur la diagonale.

Et sous sa robe?

J'ai mis ma jarretière de mariage, a dit Wendy. Et mes bas de soie aussi.

En lançant sa tête en arrière, Rae a laissé tomber encore une fois sa langue de sa bouche. Elle a fait ce bruit de gargouillement comme Homer Simpson quand il fantasmait sur les beignets.

Mais Wendy était plutôt sûre que Rae avait autre chose à l'esprit.

Lève-toi sur cette table, a dit Rae et son souffle réchauffait l'oreille de Wendy. Mets-toi là-bas et étaler tes jambes. Permette-moi de manger ta chatte, bijou.

Il y avait un grognement distinct à la voix de Rae, et ce ténor d'animal a envoyé de l’excitation partout à travers le corps de Wendy. Sans culottes, le jus de sa chatte s'est rapidement répandu sur ses cuisses ... mais elle ne pouvait pas céder. Pas encore. Elle avait un plan, et elle s'y tenait.


Purchase this book or download sample versions for your ebook reader.
(Pages 1-4 show above.)